Article n° 16: Mon double moi

Catégories Carnet de bord

Je suis là de nouveau ! J’ai l’impression de vous dire ça à chaque fois que j’écris un nouvel article, mais il faut dire que je m’absente un peu trop souvent entre chaque publication. Et même si j’adore écrire et consacrer du temps à mon blog, trouver du temps pour bien faire les choses a été compliqué ces derniers temps. Qui a dit qu’il était facile d’écrire pendant ses études ?

Avant de commencer, j’aimerais vous souhaiter à toutes et à tous une belle année 2019 ! Remplie d’amour, de chance, de santé, de passion et de billets (et oui la tune avant tout).

Comme toujours, j’écris lorsqu’un sujet vient titiller mon esprit et qu’il me soumet une multitude de questions. Cela faisait un petit moment que mon esprit était occupé ailleurs, entre mes cours et mon job étudiant, et qu’il ne s’était pas vraiment posé pour réfléchir à un sujet quel qu’il soit. Je vous avoue aussi que réfléchir au « sens de ma vie » est assez usant parfois, et qu’entre réfléchir sur ce qu’il se passe dans ma vie et Netflix, c’est souvent la deuxième option qui l’emporte.

J’ai remarqué cependant que l’atmosphère est assez sombre ces temps-ci. Et non pas uniquement à cause du temps, même s’il y joue un grand rôle je pense. Mais après des mois d’ensoleillement, on dirait que le karma a décidé d’équilibrer la chance qui me souriait avec des choses un peu moins sympas. Je garde le sourire quand même, en espérant que les beaux jours reviennent vite.

J’ai lu quelque part qu’il devait exister autant de mauvais que de bon pour que l’équilibre des choses soit à son comble. Que les bons moments étaient là pour équilibrer les mauvais, et que les mauvais moments revenaient vite nous réveiller lorsque notre esprit se noyait dans le bonheur. Comme on nous le dit souvent, le bonheur s’en va avant même que l’on réalise vraiment qu’il était là.

Je vous parle de ça parce que j’ai remarqué des changements de comportements ces derniers temps. Les miens dans un premier temps, puis ceux de mes amis et ceux des gens. Et je ne sais pas trop à quoi cela est dû.

Je dois avouer qu’il m’arrive d’être un peu paumée quelques fois. Ou du moins, j’essaye de tout faire pour que cela reste juste « un peu ». Il m’arrive de n’être pas toujours parfaitement moi-même, et certaines situations imposent parfois que j’interprète une sorte de « rôle » dans lequel je ne suis pas toujours très à l’aise. Pourquoi ? Eh bien je ne saurai vous le dire. Après tout, nous sommes tous comme ça non ?

En effet, en regardant autour de moi, j’ai pris conscience que j’étais loin d’être la seule dans ce cas. Et tristement, aujourd’hui, tout le monde joue une sorte de rôle afin de paraître soit plus confiant, soit plus drôle ou plus « fun ». Notre identité est donc divisée en deux parties : celle que l’on joue et celle que l’on est.

Je crois que quelque part chacun a une double personnalité. La sagesse contre la rébellion, la fierté affrontant la sensibilité, ou la gentillesse bravant le désarroi. Cette double identité qui pour moi est essentielle au bon fonctionnement de notre système vital. Comme si elle était nécessaire pour être parfaitement comblé ; le résultat d’un simple équilibre. Vous allez vous dire « cette fille fait vraiment une obsession sur l’équilibre c’est chaud ». Eh bien vous avez raison, je crois. Mais il faut dire que l’on nous apprend à trouver un équilibre depuis presque toujours. Dans la recherche du bonheur, dans le fondement d’une famille ou dans la conquête désespérée du grand amour.

L’équilibre est donc en soi une bataille incessante entre notre personnalité passée et notre personnalité future. Je dois dire qu’encore une fois, la définition de l’identité est un vrai mystère pour moi.

Alors pour cette année 2019, je vous souhaite tout simplement de vous trouver. De trouver la personne que vous êtes, voire même la meilleure version de vous-même. Je vous souhaite de réussir dans vos projets, et tente de vous envoyer le maximum de bonne volonté pour persévérer et atteindre vos objectifs. Je vous promets beaucoup de belles choses.

L’avenir est fait d’une aveuglante beauté.

Maya.

1 commentaire sur “Article n° 16: Mon double moi

  1. Tout à fait d’accord avec toi, ces deux personnalités distinctes se sont créés pour ma part vers la 5ème (quand tu commences à te soucier du regard des autres quoi). Mais je trouve cela plutôt bien c’est un peu une manière de se protéger.

Répondre à Océane Val Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *