Last Updated:

Article n°6: Des maux par tes mots

Catégories Carnet de bord

Il m’arrive de temps à autre de penser que tout le monde à un bon fond. De croire innocemment que les gens qui nous entourent sont bienveillant, et qu’entant qu’individu, chacun à la volonté de faire les choses bien.

Il m’arrive aussi de penser que tout le monde peut être compris. Ou du moins, que chacun d’entre nous à ses raisons d’agir, et que d’une manière ou d’une autre celles-ci sont justifiables.

Pourtant, j’ai souvent rencontré des contradictions à cette théorie. Des gens dont les motivations ne sont pas toujours celles que l’on croit, et qui agissent (consciemment ou non) de la mauvaise manière.

Ces derniers jours m’ont fait réaliser que les gens ne savent pas qui ils sont, et encore moins ce qu’ils veulent. Nous sommes tous continuellement en quête de nos origines, de notre identité, sans pour autant prendre le temps de comprendre ce que l’on est déjà devenu. Et d’une certaine manière, nous restons indéfiniment perdu. C’est comme ça que nous faisons des erreurs, en laissant derrière nous de nombreux dommages auxquels on ne peut souvent remédier.

Il y a aussi ceux sur qui on aurait tout miser. Ceux à qui on aurait tout donner, mais qui finissent par nous décevoir, une fois puis deux. Des gens qu’on finit par ne plus connaître, et qui à la longue deviennent de véritables inconnus.

On a souvent abusé de ma gentillesse. Abusé de ma bienveillance. Et trop souvent abusé des mes secondes chances. Alors j’ai décidé de faire une pause et d’aller voler plus loin. D’aller m’égarer seule et même d’être égoïste pour une fois.

Tout ce que je veux vous dire, c’est que tout ce qu’on raconte sur l’humanité et la gentillesse c’est des conneries. D’une manière ou d’une autre, l’homme est un être qui blesse, et tout le monde sait que ceux qui sont blessés blessent à leur tour.

C’est comme si chacun d’entre nous cherchait à trouver son équilibre en dépit de tout le reste. Comme s’il existait en nous deux personnes différentes, l’une menée par l’ego et l’autre par notre âme. L’une contrôlable et l’autre pas du tout.

Alors à contre coeur, je vous dirai que les gens sont égoïste, parce que c’est la stricte vérité. Parfois c’est un tord, et puis parfois c’est un mal pour un bien.

Choisissez d’être égoïste seulement pour votre bien.

Maya.

3 commentaires sur “Article n°6: Des maux par tes mots

  1. C’est toujours super de te lire, tu sais trouver les bons mots et dire les choses telles qu’elles sont. N’abandonne pas, bisous.♡

  2. Psst, Maé, je suis pas égoïste moi. Je suis toujours là pour qui que ce soit.

    PS: Si tu me connais bien tu me reconnaîtra, la bise <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *