Last Updated:

Article n°3 : Riverdale mood

Catégories Carnet de bord

J’ai toujours été fan des années 50. Déjà, parce que c’est là qu’est apparu le rock en tant que tel, et que les musiques d’Elvis m’ont toujours faites danser comme une dingue. Alors, à chaque fois que je me rends au Tommy’s, mon coeur s’emballe et se plonge dans l’ambiance authentique de l’époque, et je me sens comme une jeune ado américaine dans sa parfaite caricature. Je vous avoue que si j’avais eu la chance de vivre à une autre époque, j’aurais choisi celle-ci. Non pas que je me vois porter une robe volante à pois et une queue-de-cheval parfaite comme celle de Betty Cooper dans Riverdale (petit clin d’oeil à la série far du moment). Mais j’ai toujours eu des étoiles dans les yeux en voyant les danses folles que l’on faisait en duo, les bikers en veste en cuir faisant frissonner les murs et nos membres avec leur moto, le charme des cinés drive-in, les cafés-pub aux couleurs vives et les jukebox, qui, il faut le dire, avaient bien plus de style que tous nos smartphones ou nos enceintes bluetooth d’aujourd’hui.

Quand je vais au Tommy’s Diner, que ce soit à Toulouse ou Montpellier, c’est surtout pour profiter du décor et de l’ambiance vintage. Leur milkshake fraise-vanille et leurs pancakes au sirop d’érable me séduisent toujours autant, même si ma ligne et mon portefeuille eux le sont un peu moins.

Quand je bois mon milkshake, j’ai le goût des vacances. L’insouciance des doux moments d’été et le bonheur des instants que j’ai passés avec mes amis qui resurgissent. Je vous avoue qu’avec ce froid, la nostalgie des repas en terrasse, des journées plage et des sorbets citron-framboise dont je raffole surviennent de temps à autre.

Je me souviens de tous ces étés incroyables que j’ai passés, qui n’auraient jamais été les mêmes sans mes amis qui m’ont fait vivre plein d’instants forts que je n’oublierai probablement pas. Ces amis complètement dingues, qui me font me surpasser même en faisant des trucs complètement loufoques, qui me chargent d’adrénaline et qui marquent mon existence juste par leur présence.

Je vais éviter quand même de leur lancer des fleurs, parce que les connaissants, ils feraient un peu trop les malins, et je les entends déjà me charrier sur le fait que je ne pourrai pas me passer d’eux. Ce qui n’est pas faux en soi. Mais en tant qu’amie accomplie, ce serait dommage que je laisse leurs chevilles enfler.

Malgré ce que je pourrai laisser paraître, je serais prête à tout pour certains. Quand je dis prête à tout, c’est le fait de les faire passer avant toutes choses, même avant moi-même. Et même si je suis convaincue qu’il faut faire de soi une priorité, il me semble que dans l’incertitude de nos choix et dans la construction de notre personnalité, les amis sont des piliers incontournables qui nous aident à nous forger. Et alors que certains ne font que passer, seule une poignée d’entre eux sera prêts à tout pour vous. Gardez ceux-là.

Au fil du temps, j’ai appris à reconnaître qui sont mes vrais amis. Ceux qui pourraient parcourir la Terre pour me réconforter, ceux prêts à gravir des murs pour conserver nos liens. Et ce ne sont pas toujours ceux à qui l’on pourrait penser. Ils sont devenus ma famille, et je les porte dans mon coeur même si je ne leur dis pas assez souvent. Enfin, seulement après quelques verres en soirée lorsque mon état de gaieté est à son comble.

Et je pense que tout le monde devrait être dans ce cas : être entouré de personnes prêtes à tout vous donner. Parce qu’après tout, c’est ce que tout le monde mérite.

N’oubliez pas d’être de bons amis.

Maya 

3 commentaires sur “Article n°3 : Riverdale mood

  1. Très bon article Maya, comme toujours, tu écris extrêmement bien ,c’est une source de plaisir autant pour toi que pour nous
    Je t’encourage ainsi à continuer attendant la suite avec impatience

    La bise bro 😘

  2. Qui n’aime pas ces années avec ces tenus girly et ces danses folles ? On oublie souvent les fondamentaux ainsi que de remercier ceux qui sont là pour nous. Merci Maya de nous le rappeler 💞

  3. Enfin des paroles fraîches, dans le temps mais loin des smartphones et de tout cet artifice qui fait notre monde d’aujourd’hui . Jeune journaliste, jeune étudiante mais assez intellectuelle je vois! Très joli texte qui donne envie de lire la suite, continue d’égayer nos journées et de nous faire vivre des moments vrais et innocents. Bise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *